De fureur en frénésie

Pour batterie, support quadriphonique et électronique temps réel

, environ 11'00
2017

Pour batterie, support quadriphonique et électronique temps réel

, environ 11'00

Cette pièce est déclinée en onze moments. La volonté de composition était de rapprocher mes univers électroacoustique et instrumental. À cela s’est ajouté une forme de rage, une volonté d’exutoire, un caractère intempestif opposé à un ordre retrouvé dans des bruissements. L’exploration des modes de jeux de la batterie, l’alliage des timbres, la virtuosité du jeu instrumentale et électronique s’articule, s’entremêle et s’entrechoque tout du long. 

J’ai commencé une collaboration avec Baptiste Ruhlmann lors de la composition de Cadillac Fever. Par la suite, il m’a proposé de lui écrire une pièce pour son récital de Master centré autour de la batterie, De fureur en frénésie est née. Le fait d’avoir observé et écouté ses improvisations m’a fait comprendre la manière dont certains traits frénétiques sont construits. De plus, je suis un fervent admirateur des batteurs de jazz et de la sonorité de la batterie. Cet assemblage de percussions est amené, je l’espère, à être de plus en plus utilisé dans le répertoire contemporain.

Batterie et objets : Baptiste Ruhlmann

Autres pièces mixtes
Cènorama

Pour ensemble dirigé de 12 instruments, dispositif électroacoustique, support 14 pistes et électronique temps réel

, environ 15'
2019
Aux Âmes

Pour vibraphone, support quadriphonique et électronique temps réel

, environ 15'29
2018
Stépologie, Premier mouvement

Pour deux basses de viole et électronique temps réel

, environ 7'48
2017
Retour aux compositions